CBD, cannabidiol : de quoi parle-t-on ?

Plante de chanvre
Le CBD (cannabidiol) est issu de la plante de chanvre.

Si vous vous intéressez aux substances cannabinoïdes et aux thérapies alternatives, vous avez forcément déjà entendu parlé du CBD, ce composant du cannabis utilisé notamment pour traiter les convulsions, l’inflammation, l’anxiété et les nausées, ainsi que pour inhiber la croissance des cellules cancéreuses.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez dès maintenant le dossier préparé par toute l’équipe de Greentropics !

Qu’est-ce que le cannabidiol (CBD) ?

Le cannabidiol, également connu sous son acronyme “CBD” est une substance chimique naturellement présente dans le plant de chanvre. Plus précisément, il s’agit d’un cannabinoïde, c’est à dire qu’il active les récepteurs cannabis présents dans le corps humain et chez les mammifères.

Découvert en 1940 par Adams et ses collègues, le CBD fait l’objet de plus en plus de recherches scientifiques en raison de ses nombreux effets pharmacologiques.

Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Le THC est un autre cannabinoïde présent dans le plant de chanvre. A l’inverse du CBD, le THC possède d’importantes propriétés psychoactives et modifie le rythme cérébral. Il peut également changer les perceptions, modifier l’humeur et transformer le comportement. C’est à lui que l’on doit l’effet “planant” du cannabis.

Contrairement au THC, le CBD ne provoque pas de sensation de vertige, d’ivresse ou d’euphorie. Il entraîne tout de même une sensation de soulagement à l’instar d’un sédatif et décuple les effets du THC lorsqu’ils sont consommés ensemble.

Quelles sont les propriétés thérapeutiques du CBD ?

Le cannabidiol possède de multiples propriétés thérapeutiques et n’a que très peu d’effets secondaires. Le CBD est en effet connu pour être :

    • Apaisant

Le cannabidiol a un effet analségique très important. Il serait notamment plus efficace que les antidouleurs à base d’opiacés.

    • Antibactérien

Il permettrait d’éliminer certaines bactéries et de limiter leur reproduction et leur mouvement.

    • Anti-inflammatoire

Le CBD permettrait d’inhiber l’effet de l’interlekine pouvant provoquer l’inflammation, et de stimuler en même temps la cyotkine IL-10, qui est une substance permettant de contrer l’inflammation.

    • Fortement antioxydant

C’est un antioxydant plus puissant que que la vitamine C ou E et permettrait donc de combattre l’inflammation chronique et de protéger les neurones des radicaux libres.

Effet anti-dépresseur du CBD
Le CBD est notamment utilisé pour traiter la dépression et le stress.
    • Anxiolytique et antidépresseur

Le cannabidiol réduit les symptômes de l’anxiété, en apportant calme et relaxation.

    • Antiépileptique et anticonvulsivant

Il aurait également des effets bénéfiques contre certaines formes d’épilepsie, et notamment pour les cas d’épilepsie infantiles, que les médicaments classiques ne parviennent pas à soulager.

    • Antipsychotique

Les effets antipsychotiques du CBD permettrait de réduire les symptômes associés à  la schizophrénie, la paranoïa ou les troubles bipolaires.

    • Antitumorale

Plusieurs études ont montré les effets bénéfiques du CBD sur certaines formes de cancer et notamment sur la prolifération des métastases.

    • Neuroprotection

Les vertus anti-inflammatoires et antioxydantes du CBD lui permettraient de protéger notre cerveau et nos fonctions cognitives.

Des études sont par ailleurs actuellement en cours sur les effets bénéfiques du CBD sur certaines maladies comme la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, ou encore la maladie de Crohn.

Comment le cannabidiol est-il généralement consommé ?

Il existe plusieurs façons de consommer du cannabidiol :

huile de CBD
L’huile de CBD est l’un des produits contenant du CBD les plus consommés.
      • L’huile de CBD : il est possible de déposer quelques gouttes d’huile de CBD sous la langue ou d’en ajouter à un aliment ou une boisson.
      • Les capsules de CBD : très simples à consommer, les gélules de CBD se dissolvent dans l’estomac comme n’importe quel complément alimentaire.
      • La pâte de CBD : facilement dosable, la pâte peut se consommer directement, sous la langue, ou se mélanger à d’autres aliments ou boissons.
      • Les chewing-gums au CBD : pratique et discret, le chewing-gum au CBD permet de consommer du cannabidiol sans contrainte.
      • Le e-liquide CBD à vapoter : les consommateurs de cigarettes électroniques apprécient cette manière de consommer le cannabidiol avec un grand choix de parfums et saveurs.
      • Les cosmétiques à base de CBD : le CBD est appliqué localement pour traiter des maladies de la peau ou des problèmes articulaires.

Si vous ne savez pas comment choisir vos produits à base de CBD, n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat.

CBD : dangers et critiques

Chez l’adulte, aucun effet secondaire dangereux du cannabidiol n’a été, pour l’instant démontré. La consommation de CBD n’altèrerait en effet pas les fonctions de base du corps, ses signes vitaux, ou encore l’humeur.

En revanche, certains consommateurs de CBD, et plus particulièrement d’huile de CBD, évoquent un état de fatigue, des cas de diarrhée et de sécheresse buccale, de légères altérations de l’appétit et du poids lors des premières prises. Ces effets secondaires tendent toutefois à disparaître avec le temps.

Pour éviter tout désagrément, nous vous conseillons tout de même de consulter un médecin, naturopathe ou autre professionnel de la santé avant de commencer à commencer du CBD, en particulier si vous prenez des médicaments ou suivez un traitement médical.

Le statut légal du CBD en France

La réglementation française prévoit que toutes les opérations concernant le cannabis sont interdites. Il est donc interdit d’en produire, d’en détenir et d’en commercialiser. Toutefois, il existe tout de même une dérogation afin de permettre l’utilisation du chanvre à des fins industrielles et commerciales.

Les variétés de chanvre autorisées à des fins industrielles et commerciales sont néanmoins réglementées et inscrites dans le Code de la santé publique. La loi autorise notamment aux industriels l’achat et la détention de chanvre contenant moins de 0,2 % de THC, pour ensuite transformer le produit. En revanche, il ne pourra pas être commercialisé s’il contient du THC.

Concernant le CBD, la situation est un peu ambigüe : il n’est ni interdit, ni autorisé.

Pour faire simple, alors que le THC est strictement interdit en France, le CBD, lui, est autorisé sous certaines formes, et notamment sous la forme de e-liquide. Il faut toutefois insister sur le fait que les produits à base de CBD sont interdits s’ils contiennent du THC quel que soit le taux et s’ils ne sont pas obtenus à partir de variétés et de partie de plantes autorisées.

Des évolutions pourraient toutefois changer la donne, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) s’étant récemment montrée favorable à la conduite d’expérimentation du cannabis et de ses dérivés à des fins thérapeutiques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la légalité du CBD en France, nous vous invitons à lire notre dossier sur le sujet en cliquant ici.

Pour terminer, ne manquez pas le reportage réalisé sur le CBD par France 24 :