Les effets du CBD sur la maladie de Crohn

Patient avec la maladie de Crohn qui a des douleurs à l'estomac.

La maladie de Crohn est une maladie rare, qui toucherait tout de même près de 2,2 millions de personnes en Europe.

Cette maladie chronique se caractérise par des poussées et des rémissions. Les symptômes peuvent se manifester fortement pendant une période donnée puis disparaître.

Il faut savoir que la maladie de Crohn, ne peut pas se soigner. La sécurité sociale française classe ainsi la maladie de Crohn, comme Affection de Longue Durée (ALD). Elle est prise en charge à 100%.

Les traitements actuels cherchent à agir sur 2 périodes distinctes : la première concernant les attaques ou poussées ; la deuxième concerne les rechutes. C’est-à-dire qu’il y a un traitement de fond pour éviter les périodes de poussées futures. On considère ce deuxième traitement comme un entretien de l’équilibre interne.

Dans une alternative aux médecines traditionnelles, de nombreux chercheurs ont souhaité évaluer les possibilités du cannabis et plus particulièrement, du Cannabidiol (CBD) dans la réduction des symptômes de la maladie de Crohn.

Comprendre la maladie de Crohn

La maladie de Crohn, est une maladie rare, qui fait partie du groupe des MICI, ce sont les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin.

Cette maladie, se caractérise par une inflammation du système gastro-digestif. Elle peut s’étendre de la bouche jusqu’à l’anus, mais touche principalement le colon et l’intestin grêle.

Lors des poussées ou attaques, les tissus ou les parois des tubes digestifs, se fissurent et se cicatrisent avec l’inflammation, ce qui entraîne des douleurs abdominales importantes, une perte de poids et de l’appétit ainsi que des diarrhées ou hémorragies.

Quels sont les symptômes de la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn, se caractérise par différents symptômes, certains digestifs, d’autres non-digestifs.

Les symptômes digestifs :

  • Douleurs abdominales
  • Perte de poids
  • Perte de l’appétit
  • Diarrhées
  • Hémorragies

Les symptômes non-digestifs :

  • Fatigue
  • Malaises
  • Douleurs articulaires

Ces symptômes peuvent durer plusieurs semaines. Quant aux phases de rémissions, elles peuvent durer plusieurs mois voir plusieurs années.

Comment se développe la maladie de Crohn ?

Les causes qui peuvent favoriser la maladie de Crohn, sont nombreuses
Les causes qui peuvent favoriser la maladie de Crohn, sont nombreuses

Les facteurs qui peuvent favoriser l’apparition de la maladie de Crohn, sont nombreuses, et bien qu’ils ne soient pas totalement établis, certains d’entre eux favorisent son développement.

  • Des facteurs génétiques : comme de nombreuses maladies rare, on retrouve souvent un facteur génétique, favorisant l’apparition de la maladie. Ici, c’est le gène NOD2, aussi appelé CARD15. Il s’agit d’une protéine présente sur le chromosome 16 qui jouerait un rôle important dans l’inflammation. Une mutation du gène, augmenterait le risque de développer la maladie de Crohn.
  • Des facteurs immunologiques : un dérèglement de la flore intestinale, pourrait favoriser la production de cytokines, protéines qui sont responsables des inflammations.
  • Des facteurs externes : l’attitude du patient envers son corps à un impact profond sur l’organisme. Même s’ils ne sont pas directement liés à l’apparition de la maladie, ils peuvent favoriser les attaques et les poussées. La consommation de sucres, le tabac, le stress, le manque d’activité sportive sont des facteurs externes à éviter.
  • Des facteurs environnementaux : les infections bactériennes et/ou une l’hygiène excessive peuvent aussi favoriser son apparition.

Deux équipes de recherche de l’INSERM, publie en revue de presse, le 9 novembre 2015, les résultats de leurs travaux.

Ils identifient qu’un défaut de production d’un messager “lipidique” dérivé d’un acide gras essentiel pourrait favoriser le développement de la maladie de Crohn.

Ce messager, manquant, serait responsable de la perméabilité de l’intestin et renforcerait l’homéostasie du système digestif.

La maladie de Crohn, ne pouvant pas se soigner, les traitements actuels recherchent la diminution des douleurs et la limitation des inflammations.

L’utilisation de CBD pour traiter la maladie de Crohn.

Le Cannabidiol, ou CBD, issue de la plante de chanvre, appelé cannabis sativa, est une molécule qui apporte bien des propriétés. Utilisé depuis de nombreuses années dans les médecines traditionnelles asiatiques et indienne, le chanvre commence à libérer ses secrets.

À la différence des THC, la molécule de cannabis, qui provoque des effets psychotropes, le CBD apporte des effets protecteurs et régulateurs envers le corps humain.

Le CBD agit sur le système endocannabinoide de l’être humain, en activant ou inhibant certains récepteurs et messagers.

Comment fonctionne le système endocannabinoide ?

Le système endocannabinoide est un ensemble de neurotransmetteurs et récepteurs présent dans l'organisme.
Le système endocannabinoide est un ensemble de neurotransmetteurs et récepteurs présent dans l’organisme.

Le système endocannabinoide, est un ensemble de messagers internes, et de récepteurs, naturellement présent dans l’organisme.

Ces récepteurs se divisent en 2 catégories, CB1 et CB2, chacun ayant un emplacement distinct et des fonctions particulières.

Il a été identifié des récepteurs CB2 au niveau de l’appareil digestif. Ceux-ci sont responsables du maintien du système digestif et de sa protection. Lorsque ces récepteurs sont activés, ils peuvent agir sur le système immunitaire, sur les inflammations et sur la motricité intestinale.

En parallèle, le système endocannabinoide, agit sur les fonctions physiologiques de l’être humain. En d’autres termes, il peut réguler et contrôler, le sommeil, l’appétit, l’humeur, et la douleur.

Dans d’autres articles, nous avons vu que le CBD était très perspicace pour diminuer la douleur, mais aussi aider le système endocannabinoide à réguler les maladies auto-immunes.

Il semblerait que le CBD puisse avoir des effets similaires pour traiter les symptômes de la maladie de Crohn.

Quels sont les effets du CBD sur la maladie de Crohn ?

Le cannabidiol, agit sur plusieurs récepteurs présents dans le système endocannabinoide.

Le CBD, un anti-douleur

Les patients atteints de la maladie de Crohn, sauront nous dire à quel point elle peut être douloureuse. Réduire la douleur, afin d’améliorer la qualité de vie est une des principales préoccupations de ces derniers.

La douleur est essentiellement générée à cause de l’inflammation du système digestif.

La douleur peut aussi être causée par les effets secondaires des médicaments.

Il a été identifié que le CBD est un puissant anti-douleur. En effet, le CBD permet de favoriser la production de sérotonine, un neurotransmetteur naturellement présent dans l’organisme et qui régule la douleur.

En agissant sur la création de sérotonine, le CBD, aide l’organisme à diminuer la douleur perçue.

Le CBD : un puissant anti-inflammatoire

Pour se défendre des bactéries, comme c’est le cas, dans la maladie de Crohn, le système immunitaire, va libérer des cytokines, qui vont renforcer l’inflammation localisée.

Si le système immunitaire ne parvient pas à éliminer la bactérie, il continue à produire ces cytokines et aggrave ainsi l’inflammation.

Le cannabidiol (CBD), a été identifié comme une molécule qui agit dans la régulation du système immunitaire et démontre des propriétés anti-inflammatoires.

Dans son action de régulateur, le cannabidiol (CBD) va agir sur le système endocannabinoïde et sur les récepteurs CB2 présents au niveau du système digestif.

Ces actions vont permettre de freiner la libération des cytokines, et permettre ainsi de réduire l’inflammation.

Le CBD comme antioxydant

Lors des inflammations des tissus et des parois digestives, se développent aussi, une oxydation. Celle-ci produit des radicaux libres, qui endommagent les cellules (notamment les cellules immunitaires).

Des chercheurs britanniques, ont identifié que le cannabidiol agissait comme anti-oxydant en éliminant les radicaux libres. Le CBD influerait donc dans la protection des tissus de l’intestin.

Prendre de l’huile de CBD pour traiter la maladie de Crohn

Le CBD peut se prendre sous forme d'huile mais aussi sous forme de gélules
Le CBD peut se prendre sous forme d’huile mais aussi sous forme de gélules

Il est possible de consommer de l’huile de CBD pour bénéficier de ses propriétés, et de ses bienfaits.

La meilleure façon de consommer du CBD est sous la langue, en gouttes. Ces produits sont généralement faciles à utiliser, il suffit de prendre quelques gouttes, chaque jour pour obtenir des résultats.

Cette prise sub-linguale permettra au CBD d’avoir un accès plus rapide au système endocannabinoide, connecté au système sanguin.

On vous recommande tout de même de consulter votre médecin, avant la prise de CBD, les effets secondaires, même si très limitée sont différents selon les personnes.

Il est conseillé de commencer le traitement avec un dosage faible, puis de l’augmenter au fur et à mesure pour trouver un traitement qui régule efficacement le système immunitaire, et vous soutient dans le traitement des symptômes de la maladie de Crohn.

D’autres modes d’administration sont possibles, notamment via des capsules de CBD. C’est un procédé plus proche du médicament classique, il suffit de laisser fondre dans la bouche.

L’absorption du CBD via les capsules prend plus de temps que la prise d’huile de CBD sous la langue, mais les effets à long terme, sont les mêmes.

Conclusion

On espère que les personnes qui sont atteintes de la maladie de Crohn, pourront découvrir le CBD, en tant qu’alternative aux traitements actuels.

Cette maladie provoque des douleurs importantes, et dans un souci d’amélioration de la qualité de vie des patients, il serait dommage de passer à côté d’un traitement naturel, qui pourrait apporter des effets bénéfiques aux patients.

Les recherches scientifiques progressent bien, et les résultats semblent ouvrir la voie à l’utilisation de cannabis médicinal et en particulier à la molécule de CBD en France.

Partager:

References

British Journal Of Pharmacology,  The effects of Δ9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol alone and in combination on damage, inflammation and in vitro motility disturbances in rat colitis, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.

Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, The nonpsychoactive cannabis constituent cannabidiol is an oral anti-arthritic therapeutic in murine collagen-induced arthritis, lien cliquable, Consulté le 4 décembre 2020;

HHS public Access, Cannabinoid-induced apoptosis in immune cells as a pathway to immunosuppression, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020

Current Neuropharmacology, Role of the Cannabinoid System in Pain Control and Therapeutic Implications for the Management of Acute and Chronic Pain Episodes, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.

Bristih Journal Of Pharmacology, Cannabinoid CB2 receptors in the gastrointestinal tract: a regulatory system in states of inflammation, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.

INSERM, Les acides gras, essentiels au système nerveux…de l’intestin (aussi), lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.

The journal of Experimental Medicine, Cannabinoids suppress inflammatory and neuropathic pain by targeting α3 glycine receptors, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.

Clinical gastroenterology and hepatology : the official clinical practice journal of the American Gastroenterological Association, Cannabis induces a clinical response in patients with Crohn’s disease: a prospective placebo-controlled study, lien cliquable, consulté le 4 décembre 2020.