CBD et THC : quelles sont leurs différences ?

Vous vous y connaissez un peu en cannabis et cannabis médical, et c’est là que vous vous demandez : quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Une question plus que légitime, et même si ces 2 cannabinoïdes, sont présents dans la plante de chanvre, ils sont aussi très différents.

La plante de chanvre, existe sous plusieurs variétés, les 2 plus connues, sont le cannabis Sativa, le cannabis Indica, et le cannabis Rudelaris.

Le CBD et le THC se retrouvent très largement représentés dans les variétés Sativa, un peu moins dans la variété Indica, et beaucoup moins dans la variété Rudelaris.

Ces deux molécules, sont particulièrement intéressantes, notamment pour leurs propriétés thérapeutiques. Nous allons voir, que malgré des similitudes, il existe de nombreuses différence entre CBD et THC.

Qu’est-ce que le CBD ?

En réalité CBD, est l’acronyme de Cannabidiol, une molécule présente dans le chanvre.

Il se retrouve en quantité suffisamment importante dans la variété appelée cannabis Sativa et un peu moins dans la variété cannabis Indica. Ce qui permet son extraction à des fins médicales, scientifiques, voire cosmétiques.

Le CBD n’est pas une substance chimique offensive, ni est considéré comme drogue. Il ne génère pas d’effets psychotropes ou addictifs.

Dans un rapport complet, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a indiqué que le CBD n’était pas dangereux pour la santé et qu’il devait être sorti des listes des substances dangereuses.

Depuis quelques années, le CBD est étudié pour différentes propriétés thérapeutiques. Certaines recherches cliniques ont déjà permis d’identifier des bénéfices pour certaines parties du corps humain, selon la dose prescrite.

Il reste malgré tout, de nombreuses recherches en cours, pour révéler tous les mystères de la molécule.

Qu’est-ce que le THC ?

Le THC est l’acronyme pour tétrahydrocannabinol, la principale molécule présente dans la plante de chanvre (pour les variétés Sativa, Indica, et Rudelaris du moins).

Une des principales différences avec son voisin, le CBD, est que le THC est connu pour ses effets psychoactif et addictifs.

Le CBD et le THC, très proches d’un point de vue chimique, interagissent très différemment sur le corps humain, et notamment sur le système endocannabinoïde.

Le THC est considéré comme psychotrope et fait partie de la liste des substances illégales et dangereuses selon l’OMS.

CBD et THC : différenciés par leur structure chimique ?

Lorsqu’on analyse les structures chimiques des 2 molécules, on s’aperçoit que le CBD et le THC sont très proches. Chacun possède, 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène.

D’ailleurs, ils ont la même formule chimique : C21 H30 O2

Cependant, vous remarquerez des différences dans la présentation de la molécule et la disposition des atomes. D’où un impact important dans les effets du CBD et les effets du THC.

Comme vous le savez certainement, le CBD et le THC, sont tous deux, des cannabinoïdes, c’est-à-dire des substances chimiques présentes dans les plantes de cannabis.

Ce que nous découvrons depuis quelques années, c’est l’interaction entre ces molécules et le système endocannabinoïde présent dans le corps humain.

Le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde, est un système constitué de récepteurs et de messagers chimiques présents dans le corps humain.

Il existe 2 principaux récepteurs, appelés CB1 et CB2. Ces derniers communiquent avec différentes parties du corps et peuvent les faire agir sur différentes fonctions, comme le stress, la douleur, la faim, le sommeil, la fonction immunitaire, etc.

CBD et THC agissent sur le système endocannabinoide humain.
CBD et THC agissent sur le système endocannabinoïde humain.

Les scientifiques ont découvert et continuent de découvrir les interactions spécifiques de chaque molécule, CBD et THC sur les différents récepteurs CB1 et CB2 du corps humain.

Chaque molécule, CBD ou THC, aura des effets très différents selon si elle agit sur un récepteur CB1 ou CB2, ou les deux, seule ou accompagnée (par l’autre molécule).

Les possibilités sont nombreuses, et les recherches très récentes. Voilà pourquoi, certains pays, ont commencé à légaliser l’usage du cannabis, que ce soit dans un objectif médical ou récréatif. Tous les pays n’avancent pas au même rythme, selon les politiques en matière de santé publique.

Comment le CBD et le THC agissent sur le corps humain ?

De nombreuses recherches scientifiques ont permis d’identifier une relation incroyable entre ces 2 molécules et le système endocannabinoïde.

Même si les recherches sont encore en cours, et que tous les secrets ne sont pas percés, il semblerait que certaines découvertes concordent :

  • Le CBD a une plus grande affinité avec les récepteurs CB2, en partie responsable de la régulation du système immunitaire.
  • Le CBD aurait peu d’affinité avec les récepteurs CB1 et agirait comme antagoniste des récepteurs CB1.
  • Le THC semblerait être agoniste des récepteurs CB1 et CB2 (il agit dans leur sens)
  • Le THC agit comme un neurotransmetteur produit dans le corps humain, l’anandamide. C’est un endocannabinoïde qui active les récepteurs CB1.

L’anandamide joue également un rôle dans la mémoire, la motivation et la douleur.

Le CBD, en revanche, ne convient pas aux CB1. Il est classé comme un antagoniste des récepteurs CB1, et agoniste des récepteurs CB2.

Dans ce cas, le CBD réduit les possibilités d’activation des récepteurs CB1 comme le fait le THC.

“Il n’y a jamais eu autant d’esprits compétents et actifs travaillant sur le problème des maladies que maintenant, et toutes leurs découvertes pointent vers cette simple vérité : on ne peut pas surpasser la nature”. La recherche en cannabinoïdes a prouvé que cette déclaration est encore valable.

Thomas Edison, 1902

Quels usages thérapeutiques pour le CBD et le THC ?

Le CBD est utilisé pour un usage thérapeutique.

Nous comprenons bien que chaque molécule peut donc avoir des propriétés thérapeutiques différentes, et la combinaison ou l’isolement de chacune sera la clef pour la création de thérapies précises.

À l’inverse du CBD, le THC est toujours considéré comme substance dangereuse, et c’est aussi cela, la difficulté que peuvent avoir les scientifiques à créer des thérapies à base de Cannabis.

Même si les avancées sont notables, même en France, il faudra attendre encore pour que la recherche avance sur le sujet du cannabis médicinal.

Le CBD quant à lui, progresse comme molécule particulièrement efficace dans le traitement de nombreux symptômes, grâce notamment à ces propriétés antiinflammatoires et antalgiques, qui aident dans le traitement de l’anxiété, de la dépression, de l’épilepsie, de la sclérose en plaques, de la maladie de Crohn, et plus encore.

Côté THC, il existe très peu d’applications, mais un médicament sort du lot, le Sativex, autorisé en France, il se présente sous forme de spray et est composé de THC et de CBD dans un rapport 1:1, c’est-à-dire à part égale.

Le Sativex peut être utilisé dans des douleurs neuropathiques intenses ou des spasticités. Par exemple, il est prescrit dans le traitement de la sclérose en plaques.

Dans quelles maladies le CBD est-il utilisé ?

Seul un médecin peut prétendre recommander ou non l’usage de CBD pour le traitement d’une maladie.

Nous nous concentrerons ici, sur des résultats de recherches scientifiques qui ont souhaité identifier si le CBD pouvait apporter une amélioration des symptômes de différentes maladies.

Parmi celles-ci:

Les essais cliniques du CBD dans le traitement de ces maladies ont permis d’identifier les mécanismes du CBD sur le système endocannabinoïde humain, et l’impact sur les symptômes des différentes maladies.

Les résultats sont très motivants pour les scientifiques, et aident à faire progresser la recherche autour du cannabis médicinal.

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Même si le CBD n’est pas un psychotrope, sa consommation peut générer des effets secondaires indésirables. Ces effets secondaires ne doivent pas être minimisés. En voici une petite liste:

  • Diarrhées
  • Étourdissements
  • Épuisements
  • Nausées

Dans quelles maladies le THC est-il utilisé ?

Nous l’avons vu récemment, même si le THC est différent du CBD, il a aussi des similitudes, et l’une d’entre elle, est la possibilité d’agir sur le système endocannabinoïde et de réduire certains symptômes de maladies rares.

La recherche sur le cannabis médicinal à base de THC n’est encore qu’à ses débuts, et il faudra être patient pour avoir davantage de résultats cliniques.

Le THC est étudié dans le traitement de certaines maladies et pathologies, tels que :

  • Formes de cancer
  • Sclérose en plaques
  • Douleurs chroniques
  • Inflammations
  • Maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, Huntington, etc.)

Malgré de possibles bénéfices sur la santé de ces patients, le THC a aussi de nombreux (et puissants) effets négatifs. Si des médecins prescrivent des médicaments à base de THC, c’est qu’ils considèrent certainement que les bénéfices pour le patient, sera plus important que les risques associés.

Quels sont les effets négatifs du THC sur la santé ?

Le CBD à beaucoup moins d'effets secondaires que le THC. Le THC à des effets secondaires puissants et négatifs pour la santé

La prise de THC peut affecter la concentration, la performance mentale et les capacités psychomotrices, des addictions, et une intoxication.

Les effets psychoactifs et psychotropes, peuvent aussi être responsables de psychoses, d’anxiété, de crises de panique et de pertes de mémoire.

D’autres effets secondaires sont aussi perceptibles :

  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Problèmes de motricité et de coordination
  • Sécheresse de la bouche
  • Yeux rouges

Il n’est pas recommandé de consommer du THC.

L’effet d’entourage : pourquoi combiner THC et CBD ?

Découvert par le Dr Russo, neurologue, celui-ci remarque que le CBD et le THC se complètent et interagissent ensemble.

Cet effet d’entourage, permet d’exploiter pleinement le potentiel des 2 molécules, et d’utiliser les particularités chimiques de chacune.

Le médicament Sativex, est un exemple de solution à base de cannabinoïdes, utilisant l’effet d’entourage. Toute la particularité est dans le bon dosage. Aussi bien en quantité qu’en ratio CBD/THC. Les possibilités sont très nombreuses.

L’effet d’entourage n’est pas seulement une question de ratio THC/CBD, il est aussi possible de mélanger d’autres cannabinoïdes.

Ce nouveau mélange, permet d’ajouter les propriétés chimiques de ces cannabinoïdes et leurs effets sur le système endocannabinoïde.

Par exemple, il a été étudié comment le cannabinoïde Cannabigerol (CBG) agit sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoide.

Cet autre cannabinoïde, n’est pas psychotrope et pourrait apporter d’autres stimulations sur les récepteurs CB2, comme le fait le CBD.

Que dit la loi sur l’usage de CBD et de THC ?

À la différence du THC, le CBD est considéré comme légal, en France.
Une décision de la cours de justice européenne considère le CBD comme légal en France.

Le THC et le CBD se trouvent dans la plante de cannabis et sont extraits pour différentes propriétés. Cependant, leur légalité est différente.

Le THC est illégal

Selon la loi française, le THC est une substance interdite, psychotrope, addictive et dangereuse pour la santé.

Parallèlement, certains États, ont légalisé l’usage du cannabis, que ce soit à des fins récréatives, et/ou médicales. Nous avions déjà rédigé un article sur le sujet.

Par ailleurs, la commission des stupéfiants de l’Organisation des Nations Unis a déclassé en décembre 2020, le cannabis de la liste des stupéfiants hautement dangereux. (voir la liste).

C’est une décision importante, qui permettra aux pays, de légiférer sur l’usage du cannabis au niveau récréatif ou médicinal en conséquence. Bien que chaque pays membre est souverain dans ces décisions, beaucoup s’inspirent des lois internationales.

La bonne nouvelle, c’est que cette décision devrait permettre de favoriser la recherche scientifique sur les propriétés médicales du cannabis et notamment du THC.

Si les États membres, autorisent l’utilisation, la détention, et la consommation de cannabis (avec du THC) pour usage thérapeutique, cela aidera grandement les patients atteints de maladies rares, cherchent depuis longtemps une solution efficace pour diminuer les douleurs et les symptômes.

L’usage de CBD est légal

Le CBD quant à lui, n’est pas psychotrope, ne crée pas de dépendance (bien au contraire), et n’est pas toxique. En ce sens, il n’est pas considéré comme dangereux et peut se consommer.

On retrouve d’ailleurs, de nombreux produits à base de CBD, consommables sous forme d’huiles, de baumes, de e-liquide, etc.

Cependant, longtemps associé au cannabis, et au THC, la légalité du CBD n’a pas été toujours évidente pour les États.

Lors d’une décision de justice, mettant en cause, un importateur de e-liquide pour cigarettes électroniques à base de CBD, la Cours de justice de l’Union européenne a statué sur le fait que le CBD n’était pas dangereux pour la santé, et que sa consommation n’était pas illégale, en Europe (donc en France).

Cependant, lors de l’extraction du CBD depuis la plante de cannabis, il est possible, que soient extraites des molécules de THC.

Bien que les processus d’extraction moderne soient très efficaces, les produits à base de CBD peuvent contenir du THC.

Dans la loi française, il est indiqué que les produits ne doivent pas contenir plus de 0,2 % de THC pour être considérés comme légaux. Les produits à base de CBD ne doivent pas contenir plus de 0,2 % de THC pour être dans la légalité.

C’est aussi, une des principales différences entre le THC et le CBD.

CBD vs THC : tableau comparatif

ComparatifCBDTHC
Usage thérapeutiqueOUIOUI
Psychoactif (agit sur le système nerveux central)OUIOUI
Psychotrope (agit sur le psychisme)NONOUI
Entraîne une dépendanceNONOUI
Agit sur le système endocannabinoideOUIOUI
Les effets secondaires sont dangereuxNONOUI
Consommation légale en FranceOUINON

Conclusion

Le CBD et le THC, sont très proches, que ce soit dans la formule chimique, dans les propriétés thérapeutiques ou dans les actions sur le système endocannabinoïde humain par exemple.

Très souvent limité au “cannabis” comme s’il s’agissait d’une seule et unique substance, les recherches scientifiques ont démontré la complexité de la plante, et des cannabinoïdes présents dans celle-ci.

Il ne faut pas les isoler, mais les comprendre, ensemble, comme le démontre l’effet d’entourage, et les très nombreuses solutions thérapeutiques qui peuvent découler de cet apprentissage.

Au niveau légal, le CBD et le THC ne sont pas égaux. Le CBD est légal et commence à prendre une ampleur grandissante sur la planète, notamment pour ses propriétés thérapeutiques, tandis que le THC, reste illégal.

Même si le THC est illégal, les très récentes recherches scientifiques, ont permis aux Nations Unis de motiver les États membres à prendre en compte le potentiel thérapeutique du cannabis.

Nous avons beaucoup d’espoir que le cannabis thérapeutique pourra apporter des solutions innovantes dans le traitement de maladies rares, et incurables, souvent d’origine génétiques, et aidera les patients à diminuer les symptômes, et améliorera leur qualité de vie.

Partager:

References

Frontiers in pharmacology vol. 9 632. 21 Jun. 2018, doi:10.3389/fphar.2018.00632, Cannabigerol Action at Cannabinoid CB1 and CB2 Receptors and at CB1-CB2 Heteroreceptor Complexes. Navarro, Gemma et al. lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

ONU INFO, La Commission des stupéfiants de l’ONU retire le cannabis de la liste des drogues hautement dangereuses, lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

Nations Unies, Convention sur les stupéfiants de 1961, lien cliquable, consulté le 12 décembre 2020.

Medecine sciences : M/S vol. 29,5 (2013) :523 – 88. doi:10.1051/medsci/2013295016, du cannabis aux agonistes sélectifs du récepteur CB2 – des molécules aux nombreuses vertus thérapeutiques, Leleu-Chavain, Natascha et al.

World Health Organization, Expert Committee on Drug DependenceThirty-ninth Meeting, CANNABIDIOL(CBD) Pre-Review ReportAgenda Item 5.2, lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

Frontiers in plant science vol. 9 1969. 9 Jan. 2019, doi:10.3389/fpls.2018.01969, The Case for the Entourage Effect and Conventional Breeding of Clinical Cannabis: No “Strain,” No Gain. Russo, Ethan B. lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

La nutrition, À quoi sert le système endocannabinoïde ?, lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

CBD Health and Wellness, How CBD Interacts with CB1 & CB2 Receptors, lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

Nova-Institut, Goldenbergstraße 2, D-50354 Hürth, Allemagne,less cannabinoides et le systeme des endocannabinoides, lien cliquable, consulté le 11 décembre 2020.

Frontiers in pharmacology vol. 9 632. 21 Jun. 2018, doi:10.3389/fphar.2018.00632, Cannabigerol Action at Cannabinoid CB1 and CB2 Receptors and at CB1-CB2 Heteroreceptor Complexes, Navarro, Gemma et al. lien cliquable, consulté le 12 décembre 2020.