CBD et épilepsie : un traitement possible ?

L’épilepsie reste un problème majeur de santé publique en France et constitue l’un des fonds de recherche les plus actifs en neurologie. Malgré les avancées cliniques et les progrès scientifiques, l’Inserm révèle qu’un tiers des crises épileptiques ne répondent pas aux traitements actuels.

cbd epilepsie

Face à ces problèmes, des alternatives plus naturelles se développent, démontrant, notamment, que le CBD possède des propriétés efficaces dans le traitement de certaines crises d’épilepsie.

Aujourd’hui, l’équipe de Greentropics vous propose de découvrir les propriétés du CBD et ses applications possibles en matière d’épilepsie.

Epilepsie : définition, causes et symptômes

Longtemps considérée comme une maladie psychiatrique, l’épilepsie s’ajoute, pourtant, à la liste des maladies neurologiques. Elle est provoquée par une soudaine augmentation de l’activité électrique dans le cerveau et entraîne un dérèglement de la communication entre les neurones. La décharge de ces influx nerveux anormaux peut se situer dans une zone précise du cerveau ou dans son ensemble.

En France, 600 000 personnes sont atteintes de cette maladie neurologique. Il s’agit de la plus fréquente derrière la migraine. Elle touche majoritairement les enfants, les adolescents et les personnes âgées. La moitié de cette population a moins de 20 ans.

L’épilepsie se caractérise par la répétition de crises imprévisibles, prenant des formes diverses. On estime, d’ailleurs, à 50 le nombre de syndromes épileptiques. C’est pourquoi, il est plus juste de parler d’épilepsies.

Comment sont provoquées les épilepsies et quels sont les symptômes ?

Les causes des épilepsies sont tout aussi nombreuses que difficiles à identifier. Toutefois, les scientifiques mettent en avant les paramètres suivants pour expliquer les crises :

probleme genetique epilepsie
  • Anomalie métabolique
  • Prise de médicaments épileptogènes comme certains antidépresseurs et certains antalgiques
  • Exposition à un toxique épileptogène comme le monoxyde de carbone
  • Paramètres génétiques
  • Paramètres environnementaux
  • Maladies métaboliques
  • Lésions multiples du cerveau comme des problèmes vasculaires, tumeurs, malformations ou infections.

Selon la localisation du début de crise dans le cerveau, on distingue deux grands types de crises : les crises généralisées et les crises partielles.

Les crises généralisées débutent dans l’ensemble du système cérébral et inclut les symptômes suivants :

  • Absences épileptiques
  • Crises myocloniques : spasmes visibles dans une partie ou sur l’ensemble du corps
  • Crises atoniques : disparition du tonus musculaire
  • Crises tonicloniques : contractions et secousses musculaires

Les crises focales ou partielles débutent dans une partie spécifique du cerveau et peuvent s’étendre pour se transformer en crises généralisées. De fourmillements dans les doigts à une perte de conscience, en passant pat le raidissement d’un membre du corps ou des troubles auditifs, voire des hallucinations visuelles, les conséquences sont variées.

Et ce n’est pas tout car les troubles de l’humeur ou du comportement, sans oublier les pertes de mémoire, sont autant de symptômes manifestes aux épilepsies.

Les antiépileptiques : premier traitement contre l’épilepsie

traitement epilepsie cbd

Les progrès dans les traitements est un enjeu majeur des recherches autour des épilepsies. Pour le moment, les traitements médicamenteux sont les plus utilisés afin de bloquer et de réduire les crises d’épilepsies. Selon les sources scientifiques, les symptômes sont contrôlés entre 60 et 80% des cas.

La phénytoïne, la carbamazépine ou encore l’acide valproïque sont des médicaments antiépileptiques prescrits depuis de nombreuses années. Si, récemment, d’autres sont arrivés sur le marché comme la gabapentine, la lamotrigine ou le topiramate, tous observent des effets secondaires très graves (malformation du fœtus, troubles du développement, troubles autistiques…)

Malheureusement, 1/3 des traitements n’obtiennent pas les résultats escomptés pour contrôler les crises. Une donnée dramatique qui a favorisé le développement de thérapies innovantes et naturelles. Le point de départ d’une relation CBD et épilepsie.

Existe-t-il des alternatives pour traiter l’épilepsie ?

La chirurgie

Quand la monothérapie et la polythérapie sont au point mort, il est possible de tenter une opération chirurgicale. Attention, cette option est réservée à quelques patients remplissant des conditions bien précises. Pour cela, la zone épileptogène doit être focale et unique. En outre, il faut qu’elle soit éloignée des zones fonctionnelles du cerveau. La pratique consiste à enlever (résection) ou à détruire (via laser) la zone à l’origine des crises épileptique du patient.

La thérapie génique

Ces dernières années, le champ des neurosciences a fait des progrès spectaculaires au niveau du dysfonctionnement des cellules qui conduisent au développement des épilepsies. Parmi ces traitements innovants, la thérapie génique s’est révélée convaincante dans un environnement animal et va faire l’objet d’essais cliniques.

Une fois ciblée la zone du cerveau à l’origine des crises, la technique consiste à intégrer un gène spécifique dans les cellules nerveuses de la région en question. Le gène transmet une information nécessaire à la formation de dynorphines. Ces peptides modulent l’activité des neurones et freinent les crises d’épilepsie.

Les remèdes naturels

infusion contre epilepsie

S’ils ne peuvent remplacer les médicaments, les remèdes naturels améliorent la qualité de vie des patients. L’Infusion d’écorce de tilleul, le thé de valériane, l’alcool de Mugwort, le thé aux mûres, le thé aux feuilles d’oranger observent tous des propriétés relaxantes sur le système nerveux. Et leur consommation va jusqu’à réduire les crises d’épilepsie.

Quels sont les effets du CBD sur l’épilepsie ?

Le cannabidiol (CBD) fait partie des molécules (les cannabinoïdes) présentes dans la plante de chanvre. Si le THC est la plus connue pour ses effets planants, le CBD est une molécule qui n’est aucunement psychoactive et n’entraîne aucune addiction. Au contraire, le CBD est de plus en plus vogue pour ses vertus thérapeutiques, observant des gros effets pharmacologiques.

Le CBD est légal et active les récepteurs du cannabis présents dans le corps humain.

Depuis les années 60, de nombreuses études ont été réalisées sur le CBD, prouvant que la molécule peut être envisagée, de manière combinée, pour traiter certaines pathologies comme les troubles du sommeil, l’anxiété, les nausées ou encore les crises d’angoisse…

Comment le CBD agit-il sur l’épilepsie ?

Pour le comprendre, il faut avoir conscience d’une chose : le corps humain sécrète des molécules dont la composition est très proche des cannabinoïdes. Il s’agit du système cannabinoïde endogène, dans lequel nous retrouvons des capteurs qui agissent sur le système nerveux. Les molécules de CBD s’accrochent à ces capteurs et modifient, ainsi, les messages envoyés au cerveau. Un processus qui voit le cannabis réduire l’activité chimique à l’origine des crises d’épilepsie.

Après de nombreuses années de recherches, nous pouvons affirmer scientifiquement que le CBD se révèle efficace pour accompagner le traitement de formes rares d’épilepsie.

L’Épidiolex, une huile CBD pour soulager l’épilepsie 

epidiolex cbd

En France, le CBD utilisé à des fins thérapeutiques contre les épilepsies, est connu sous le nom d’Épidiolex. Il s’agit d’une huile antiépileptique dont l’autorisation de mise en marche sur le marché a été approuvée par la commission européenne en 2019.

Des récents essais cliniques ont démontré une efficacité certaine dans le cadre des syndromes de Dravet et Lennox-Gastaut. Il s’agit d’épilepsies observées chez les enfants et complètement réfractaires aux traitements. La prise d’Épidiolex a permis une réduction des crises de moitié chez 50% des patients et observe des effets secondaires très légers.

Ces conclusions font suite aux études réalisées par le professeur Devisnsky, et publiées en 2017 et 2018.

L’huile Épidiolex observe des effets :

  • Anticonvulsivants. Le CBD entraîne une baisse des contractions musculaires
  • Antis inflammatoires. Le CBD stimule des éléments neurologiques qui régulent les inflammations
  • Neuroprotecteurs. Les fonctions du CBD améliorent les performances motrices et cognitives du cerveau

Ce premier médicament issu du cannabis naturel est une solution buvable à 10% de concentration en CBD. Il s’agit d’une solution d’appoint qui ne remplace en rien le traitement en cours.

Quel est le dosage de CBD recommandé pour traiter l’épilepsie ?

Avant de consommer ce produit CBD, il est nécessaire de consulter un médecin spécialiste en épilepsies. C’est lui qui évaluera le dosage en fonction du poids du patient, de la gravité de l’épilepsie et des autres médicaments pris pour traiter la maladie. Le spécialiste recommande une faible dose au départ, avant de l’augmenter au fil des semaines en fonction des résultats obtenus.

Il est très commun de débuter par 2,5 mg par kilogramme de poids corporel dans le cadre du syndrome Dravet. Par ailleurs, il est fortement indiqué de consommer cette huile de CBD antiépileptique par voie sublinguale, en déposant les gouttes du produit sous la langue. C’est la manière la plus simple d’obtenir un dosage précis grâce au compte-gouttes qui contrôle la quantité d’huile ingérée.

Conclusion

Maladie complexe, invalidante et stigmatisante, l’épilepsie motive une forte dynamique de recherche aussi bien expérimentale que clinique afin de trouver des traitements efficaces. Il est désormais prouvé que le CBD possède des caractères thérapeutiques pour réduire les crises d’enfants atteints des syndromes de Dravet, de Lennox-Gastaut, ainsi que d’enfants et d’adultes victimes d’épilepsies réfractaires aux traitements actuels. D’autres études sont encore nécessaires pour valider son efficacité sur d’autres formes comme l’épilepsie focale d’origine structurelle ou encore l’épilepsie généralisée idiopathique.

Comme d’autres huiles de CBD, l’Épidiolex est en vente sur internet et dans des boutiques spécialisées. Cependant, il s’agit, à ce jour, de l’unique huile médicalement contrôlée. En France, son accès va certainement être favorisé par la loi votée à l’Assemblée nationale en 2019, autorisant l’usage du cannabis thérapeutique à partir du premier semestre 2020. Une bonne nouvelle pour toutes les personnes souffrant de formes rares d’épilepsies.

References

Recherche et perspectives. Fondation française pour la recherche sur l’épilepsie. Professeur Sylvain Rheims. Soigner l’épilepsie, quels progrès dans les traitements médicamenteux ? [en ligne] <https://www.fondation-epilepsie.fr/dossier-special-recherche-2/> Consulté le 15 octobre 2020.

Frontiers in Neurology. Kerstin A. Klotz, Andreas Schulze-Bonhage, Victoria San Antonio-Arce, and Julia Jacobs. Cannabidiol for Treatment of Childhood Epilepsy–A Cross-Sectional Survey. [en ligne] <https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6143823/> Consulté le 15 octobre 2020.

Dravet Syndrome Foundation.  Nicole Villas. Trial of cannabidiol for drug-resistant seizures in the Dravet syndrome [en ligne] <https://www.dravetfoundation.org/trial-cannabidiol-drug-resistant-seizures-dravet-syndrome/> Consulté le 15 octobre 2020.