Comment le CBD agit contre la sclérose en plaques ?

Diagnostic en cabinet sclérose en plaques
Diagnostic en cabinet médical

La sclérose en plaques est une maladie qui affecteraient plus de 2 millions de personnes dans le monde. Les symptômes sont souvent très difficiles à gérer pour les patients.

Les douleurs et la pénibilité des traitements face à la maladie, poussent de nombreuses personnes à rechercher des solutions alternatives.

L’usage de cannabis est encore stigmatisé dans de nombreux pays, même si 1 quart des malades affirment avoir consommé du cannabis afin de diminuer les symptômes.

Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour faire du cannabis un allié médical, mais de nombreux résultats scientifiques et cliniques montrent de précieux résultats, notamment dans l’usage du CBD contre la sclérose en plaques.

Aujourd’hui, l’équipe de Greentropics vous propose d’approfondir le sujet.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques, aussi appelée SEP, est une maladie auto-immune chronique qui affecte le système nerveux central. Elle se caractérise par une inflammation de la myéline. La myéline est une gaine qui entoure les fibres nerveuses de plusieurs parties du corps, comme dans le système nerveux central, les nerfs optiques et la moelle épinière.

La transmission des influx nerveux est alors altérée, ce qui affecte ces parties du corps en particulier.

Comment se manifeste la sclérose en plaques ?

Les symptômes peuvent aller de l’engourdissement des membres, d’une sensation de fourmillements jusqu’à des décharges électriques, des troubles de la mobilité, des spasmes et des troubles de la vision (perte de la vue).

La sclérose en plaques évolue par poussées, comme d’autres maladies auto-immunes. C’est-à-dire que ces poussées apparaissent de façon aléatoire, que les symptômes progressent et apparaissent avec le temps.

Les traitements de fonds, sont lourds, et peuvent être responsable d’effets secondaires importants, et difficiles à supporter :

  • Trouble du sommeil (insomnies)
  • Hausse de la pression artérielle
  • Ostéoporose
  • Problèmes cardio-vasculaires
  • Dépressions

Il semblerait que la sclérose en plaques apparaisse chez les patients qui réunissent plusieurs conditions qui peuvent se combiner entre elles, comme des facteurs génétiques favorisants son apparition, des facteurs environnementaux favorisant son développement, ou une carence en vitamines D dans l’organisme.

La sclérose en plaques ne peut pas se soigner

La sclérose en plaques ne peut pas être soignée. C’est surtout pour cette raison que beaucoup de patients cherchent des solutions alternatives pour limiter les symptômes et les effets secondaires des médicaments.

Le Cannabidiol (CBD) issu de la plante de cannabis, apporte un ensemble de propriétés efficaces pour lutter contre la sclérose en plaques (SEP). Nous allons maintenant les voir en détails.

Comment le CBD agit sur la sclérose en plaques ?

Comment le CBD agit sur la sclérose en plaques ?
L’huile de CBD apporte un traitement efficace contre les symptômes de la sclérose en plaques

Le CBD, ou cannabidiol peut agir sur la sclérose en plaques. Le lien entre le CBD et la SEP est connu, de nombreuses études et recherches ont été réalisées.

S’il ne guérit pas la maladie, le CBD, peut en effet atténuer les symptômes de la sclérose en plaques.

Liens entre le CBD et la sclérose en plaques

D’une part, les études sur l’intérêt du CBD dans la lutte contre la sclérose en plaques (SEP) se sont multipliées au cours des dernières années. Cette étude de 2012, montre que le CBD a eu pour effet de renforcer la rigidité musculaire de ces derniers.

D’autre part, lors d’une étude de 2013, des chercheurs ont identifié les propriétés bénéfiques du CBD sur la sclérose en plaques, notamment sur les spasmes qui affectent le corps humain.

En 2014, le CBD est identifié comme traitement efficace contre les symptômes de la sclérose en plaques, et, notamment, pour réduire les douleurs et diminuer la spasticité générée par la maladie.

En 2018, une étude permet de consolider les résultats, et de démontrer l’efficacité du CBD dans la mobilité des patients.

Le système endocannabinoïde et la sclérose en plaques

Le système endocannabinoide, est un ensemble de systèmes présent naturellement dans l’organisme, constitué de transmetteurs et de récepteurs neuronaux.

Ce système endocannabinoide agit et réagit via ses principaux récepteurs, appelés CB1 et CB2. Ceux-ci réagissent particulièrement aux messages envoyés par le cannabidiol.

Des études ont permis d’identifier que le CBD, en activant les récepteurs endocannabinoide de l’organisme, pourrait réguler la spasticité et les spasmes musculaires générés par la sclérose en plaques.

Les propriétés anti-inflammatoires, neuroprotectrices et immunosuppressives du cannabidiol (CBD), permettraient de réduire les symptômes de la sclérose en plaques, et de freiner la progression neuro-dégénérative de la maladie.

Il est intéressant de noter que le système endocannabinoide, qui connecte différents systèmes, et notamment le système nerveux central, atteint par la sclérose en plaques, réagit aux messages envoyés par le CBD.

Le CBD comme neuroprotecteur

Le CBD agit comme neuroprotecteur et diminue les symptômes de la sclérose en plaques.
Le CBD agit sur la protection des neurones

Les différentes recherches et les avancées médicales mettant en lumière l’utilisation du CBD comme neuroprotecteur permettent de voir des résultats très encourageants. Tous les mystères autour du CBD ne sont pas découverts et il faudra encore d’autres travaux de recherche pour y arriver.

Cependant, les dernières études permettent de valider le fait que l’utilisation de cannabinoide (tel que le CBD) pour les personnes atteintes de Sclérose en plaques, apporte des bénéfices sur l’amélioration de leur santé.

Parmi les différentes études, nous retrouvons celles qui ont analysé l’impact du CBD sur le système nerveux. Les résultats démontrent qu’il y aurait un effet protecteur sur l’inflammation des neurones.

Le CBD, et ses propriétés anti-inflammatoires aideraient dans la régulation des inflammations des neurones, et limiterait ainsi leur apparition.

Concrètement, les patients souffrant de douleurs au niveau des nerfs, ont des taux de glutamates élevés. Ces glutamates, sont responsables de la perception de la douleur par le corps humain.

Le CBD, dans son rôle de neuroprotecteur va inhiber la production de glutamates, ce qui aura pour effet de diminuer la douleur ressentie par le corps.

Le CBD comme anti-inflammatoire

La destruction de la gaine fibreuse, appelée myéline, engendre une inflammation importante. Cette inflammation est comme un message à l’organisme, l’informant que quelque chose ne fonctionne pas correctement et qu’il faut trouver une solution.

Lors de cette inflammation, des cellules immunitaires appelées cytokines sont alors libérés par l’organisme. Les cytokines sont nombreuses et variées, et peuvent soit inhiber soit favoriser l’inflammation selon le cas.

Il a été découvert, que le CBD aurait le pouvoir d’inhiber la sécrétion des cellules cytokines responsables de l’accroissement de l’inflammation initiale.

C’est-à-dire que les cytokines sécrétées lors de l’inflammation, aurait un rôle destructeur envers la gaine fibreuse, la myéline.

Ce qui se passe au niveau biologique est très intéressant. Pour faire simple, nous résumerons en ce sens :

  • Lors de la sclérose en plaques, des cellules appelées cytokines sont secrété par l’organisme.
  • Ces cellules vont attaquer la gaine fibreuse autour des nerfs. Cette gaine est appelée myéline.
  • Le corps humain réagit à cette attaque en générant une inflammation et envoie un message pour qu’une solution soit trouvée.
  • Cette inflammation génère une réponse contre-productive : la sécrétion de cellules cytokines.

L’utilisation de CBD est alors bienvenue, car ses propriétés vont inhiber la sécrétion de cellules cytokines et réduire à la fois l’inflammation et la destruction de la myéline.

Au-delà de l’action sur le système nerveux, le CBD va permettre de bloquer la production d’anticorps de certains globules blancs, qui détruisent la myéline.

Canaliser la sclérose en plaques

Les douleurs chroniques issues de la sclérose en plaques font partie des symptômes les plus courants. Ces symptômes sont très pénibles et c’est pour cela que beaucoup de patients recherches des solutions alternatives pour diminuer les symptômes et les douleurs.

Gérer la douleur de la maladie

La douleur chronique de la sclérose en plaques est le principal symptôme que les patientes souhaitent traiter.
La douleur chronique de la maladie est le principal symptôme que les patientes souhaitent traiter.

Une étude importante à permis d’identifier que l’utilisation de cannabis, dans le traitement de la douleur issue de la sclérose en plaques (SEP), produisait un résultat très performant.

L’utilisation du cannabis s’est faite sur un rapport de THC : 1 1 : CBD, c’est-à-dire que la proportion de THC, et de CBD, les 2 principales molécules du cannabis sativa, est à niveau égal.

Les résultats ont permis d’identifier chez les patients, ayant suivi le traitement au cannabis, une diminution significative de la douleur et une amélioration du sommeil.

L’action du CBD lors du traitement des symptômes de la sclérose en plaques, est bénéfique à plusieurs niveaux.

Même si les recherches et les études récentes apportent petit à petit, des résultats intéressants, il faudra encore du temps pour comprendre en profondeur, la maladie, et les effets du cannabis sur le corps humain.

Gérer la douleur, chronique, de la sclérose en plaque, avec la consommation de CBD, semble être une approche particulièrement recherché par les patients.

En effet, les différents bénéfices apportés par le CBD commencent à être connue. De plus, le CBD ne produit pas d’effets secondaires forts, ce qui ouvre la porte à un complément de traitement, naturel et efficace.

Conclusion : pourquoi ne pas améliorer la qualité de vie des patients ?

Le sativex, médicament issu du cannabis, et composée à part égale de THC et CBD, a été créé à cet effet. L’objectif étant de proposer une solution médicamenteuse dans le traitement des symptômes de la sclérose en plaques.

Ce médicament n’est toujours pas autorisé en France, mais on le trouve disponible dans d’autres pays, sur ordonnance.

Même s’il n’est pas encore possible de soigner de la sclérose en plaques, il existe, grâce au CBD, une solution capable d’apporter les bénéfices recherchés pour gérer la douleur, et améliorer la qualité de vie des patients.

Pourquoi ne pas se saisir de cette opportunité pour améliorer son quotidien ?

Auteurs:
Floris Prieu
Floris Prieu
Intéressé par tout ce qui est nouveau, Floris rejoint l’équipe de Greentropics, mi 2020. Sa mission principale est d’aider les lecteurs à comprendre les enjeux sociétaux, qu’ils soient économiques, sociaux, ou environnementaux.
References

Frontiers in neurology. Cannabidiol to Improve Mobility in People with Multiple Sclerosis. Article [en ligne]. https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fneur.2018.00183/full Consulté le 23 novembre 2020.

Neurology. Systematic review: Efficacy and safety of medical marijuana in selected neurologic disorders. Article [en ligne]. https://n.neurology.org/content/neurology/82/17/1556.full-text.pdf Consulté le 23 novembre 2020.

Neurology. Randomized, controlled trial of cannabis-based medicine in central pain in multiple sclerosis. Article [en ligne]. https://n.neurology.org/content/neurology/65/6/812.full-text.pdf Consulté le 23 novembre 2020.

Neurobiology of Disease. Cannabidiol provides long-lasting protection against the deleterious effects of inflammation in a viral model of multiple sclerosis: a role for A2A receptors. Article [en ligne]. https://reader.elsevier.com/reader/sd/pii/S0969996113001939?token=66493CD3FA03B5238257751D5729872BD51B312C3360CAA8FD3A89F60E2581D90702BE832BEAA354AD98891CE5AD3E2D Consulté le 23 novembre 2020.

Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry. Multiple sclerosis and extract of cannabis: results of the MUSEC trial. Article [en ligne]. https://jnnp.bmj.com/content/jnnp/83/11/1125.full.pdf Consulté le 23 novembre 2020.