THC-O : alerte sur le cannabinoïde psychédélique

THC-O

L’inhalation d’acétate de THC-O serait dangereuse pour la santé, selon une étude parue dans le Journal of Medical Toxicology. L’occasion est toute trouvée pour faire le point sur ce cannabinoïde d’origine synthétique.

Dans une étude publiée par le Journal of Medical Toxicology, une équipe de chercheur.euse.s alerte sur les dangers de l’acétate THC-O, connu plus simplement sous le nom de THC-O.

Plus précisément, les scientifiques mettent en avant les problèmes de sécurité que provoquerait l’inhalation de ce cannabinoïde d’origine de synthèse.

Selon le rapport, cette molécule présenterait des similitudes avec l’acétate de vitamine E, un additif présent dans les cartouches de VAPE THC sans licence, potentiellement responsable de l’épidémie d’EVALI en 2019-2020.

THC-O pour un EVALI bis ?

EVALI est le sigle désignant la pneumopathie associée au vapotage. Cette maladie pulmonaire grave a provoqué l’hospitalisation de plus de 2800 personnes et 68 décès aux Etats-Unis entre l’été 2019 et février 2020.

personne vapotae du e-liquide au CBD
Vapoter du THC-O = danger ?

Selon les tests réalisés par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis sur les échantillons de fluide pulmonaire de 29 vapoteurs malades, tous révélaient la présence de l’acétate de vitamine E.

Les personnes en charge de l’étude qui nous intéresse indiquent que ce dernier élément, tout comme le THC-O, produisent du cétène, un toxique pulmonaire très puissant.

Qu’est-ce que le THC-O ?

L’acétate de THC-O est un cannabinoïde de synthèse, issu du THC.

Sa conception mélange des produits chimiques corrosifs, comme l’acide sulfurique ou l’anhydride acétique, aux molécules du delta-8 THC, tétrahydrocannabinol légal et très populaire aux USA.

Une fois le processus chimique terminé, le THC-O devient une molécule inactive et s’apparente à un pro-médicament. Dès lors, la molécule ne s’active que lorsque le processus métabolique établi dans le corps la décompose.

Rarement évoquée dans la communauté cannabique, cette substance existe pourtant depuis très longtemps.

En s’intéressant à son passé, nous pouvons déceler des études réalisées sur ce composé chimique dès les années 50 par l’armée étasunienne afin d’explorer, comme d’autres agents chimiques, les effets sur les soldats en temps de guerre.

Plus puissant que le THC

Le THC-O est notamment mis en valeur par ses effets extrêmement puissants.

De fait, ce cannabinoïde de synthèse serait trois fois plus intense que le THC. Les spécialistes le définissent comme un cannabinoïde psychédélique dont les effets rappelleraient ceux du LSD à petite dose : euphorie garantie et augmentation considérable de la perception sensorielle.

THC-O vs THC
Si les effets du THC-O mettent 30 minutes à se faire ressentir après vapotage, ils font beaucoup plus planer que le THC

Les effets de cette substance vont à l’opposé des sensations apaisantes de la majorité des cannabinoïdes.

Pour celles et ceux qui seraient intéressé.e.s, l’expérience s’annonce fortement spirituelle et totalement différente.

Le THC-O Acétate est-il légal ?

Produit chimiquement en laboratoire, le THC-O est de plus en plus commercialisé sur Internet et dans les boutiques qui ne disposent pas de licence.

Comme le HHC et d’autres composés synthétiques, le THC-O profite d’un flou juridique pour se faire une place dans la sphère cannabique européenne.

Cette substance est non réglementée ni testée. Pour, le Dr Michelle Peace, professeure agrégée au Département des sciences médico-légales de la Virginia Commonwealth University et directrice du laboratoire de recherche en toxicologie médico-légale, le THC-O est « une menace importante pour la santé et la sécurité publiques »

Si les autorités sont de plus en plus au courant de l’existence de cette curieuse molécule, elle en demeure toujours non classée. Cependant, elle peut clairement être considérée comme illégale au regard de ses analogies avec le THC.

Auteurs:
Vincent Grethen
Vincent Grethen
Rédacteur web et expert en contenu digital, Vincent se met au service de l'or vert afin de répondre aux interrogations des lecteurs de Greentropics !