Le CBD peut-il combattre le diabète ?

Le diabète est un problème de santé important dans le monde, qui touche près de 10 % des adultes. La maladie se distingue par une absence d’insuline (diabète de type 1) ou par un manque de sensibilité à l’insuline (diabète de type 2).

La maladie se caractérise par le fait que l’organisme ne peut pas transporter les sucres (le glucose) du sang pour les stocker. Chez les diabétiques, cela a pour effet d’augmenter les concentrations de glucose dans le sang et de faire en sorte que le corps ne puisse pas utiliser le glucose comme carburant.

Les symptômes liés à une glycémie élevée, sont particulièrement affligeants, on retrouve parmi ceux-ci:

  • Certains troubles métaboliques
  • Des maladies cardiovasculaires
  • Des problèmes oculaires et rénaux
  • Des douleurs

Cependant, divers traitements sont disponibles pour les diabétiques, notamment le remplacement de l’insuline.

Cela se fait via la prescription de médicaments pour contrôler la glycémie et augmenter la sécrétion d’insuline ou la sensibilité à l’insuline, selon le cas.

Malgré ces traitements, le diabète reste la première cause mondiale de cécité, d’insuffisance rénale, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC), ainsi qu’une cause majeure de décès.

On comprend donc pourquoi, certains cherchent des solutions alternatives pour combattre la maladie, voir la guérir.

Et si, le cannabidiol et ses nombreuses propriétés thérapeutiques faisaient partie de la solution ? L’équipe de Greentropics vous en dit un peu plus dans cet article.

Comprendre le diabète

Comment le CBD aide-t-il à combattre le diabète ?

Le diabète est une affection qui favorise un niveau élevé de glucose dans le sang (glycémie), soit en raison d’une production d’insuline inefficace, soit parce que les cellules de notre corps ne répondent pas bien à l’insuline.

L’insuline contrôle la quantité de glucose ; par conséquent, le niveau de glucose doit être maintenu à un certain minimum pour que le cerveau fonctionne normalement.

Après avoir consommé des aliments riches en glucides ou en protéines, le taux de sucre dans le sang augmente normalement, ce qui déclenche une libération d’insuline par les cellules du pancréas appelées cellules bêta.

Lorsque le glucose pénètre dans les cellules, le taux de glycémie revient à la normale et la libération d’insuline diminue jusqu’à la prochaine consommation de protéines ou de glucides.

Comment se caractérise la maladie chez les diabétiques ?

Chez les personnes diabétiques, le glucose s’accumule dans le sang au lieu d’être absorbé et utilisé par les cellules, ce qui entraîne une hyperglycémie.

S’il n’est pas correctement contrôlé, le diabète peut entraîner des maladies cardiaques, des maladies rénales, des œdèmes, des lésions nerveuses, des infections de la bouche, des gencives, des poumons, de la peau, des pieds, de la vessie, des organes génitaux et des ulcères cutanés, de la polyurie (mictions fréquentes), de la polydipsie (soif intense) et de la polyphagie (faim intense).

La surveillance du taux de glycémie est un élément clé du traitement et de la gestion de la maladie. Des recherches ont indiqué que les personnes qui maintiennent leur taux de glycémie dans les fourchettes individuelles fixées par leur médecin ont de bonnes chances de réduire le risque de complications associées.

Dans de nombreux cas, une modification intensive du mode de vie en matière d’alimentation et d’exercice physique peut prévenir, réduire ou retarder le risque de développer un diabète à l’âge adulte.

Qu’est-ce que l’insuline ?

Le pancréas produit une hormone appelée insuline qui aide à transporter le glucose à partir du sang vers l’intérieur de nos cellules et des tissus de notre corps. Une fois dans les cellules du corps humain, le glucose est utilisé pour produire de l’énergie pour activer le corps.

Si le corps n’est pas en mesure de produire suffisamment d’insuline, alors le glucose reste dans le sang. Et le corps ne peut pas produire l’énergie dont il a besoin.

Les 2 types de diabètes

Il existe 2 types de diabètes qui sont très distincts. D’une part, le problème provient du manque d’insuline pour transporter le glucose (type 1), d’autre part, il s’agit de l’insuffisance d’insuline dans le sang pour que le glucose puisse atteindre les cellules rapidement.

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 peut se développer à tout âge et apparaît généralement chez les personnes de moins de 40 ans. C’est aussi le type de diabète le plus fréquent chez l’enfant.

Le diabète de type 1 est considéré comme un phénomène auto-immune. Selon les experts, il pourrait être le résultat d’une infection virale ou d’un aspect lié à la nutrition.

Notre système immunitaire attaque une partie de son propre pancréas, considérant l’insuline comme un agent étranger qui doit être éliminé, ce qui a pour conséquence d’augmenter le glucose dans le sang du patient, produisant des dommages conséquents aux yeux, aux reins, aux nerfs, et même au cœur. Les cas graves de diabète de type 1 peuvent conduire au coma et à la mort.

Seulement 10 % des diabétiques sont atteints du type 1. La grande majorité des personnes contractent la deuxième version de la maladie.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est l’une des formes les plus courantes de la maladie.

L’insuline produite par les personnes atteintes de ce type de diabète ne suffit pas à faire entrer le glucose dans les cellules cibles. On appelle ce diabète insulino-résistant.

Elle survient généralement chez les personnes de plus de 35 ans, qui sont en surpoids et ont un mode de vie sédentaire. Le traitement de ce type de diabète se concentre généralement sur la correction du régime alimentaire et l’augmentation de l’activité physique jour après jour.

Cependant, si le taux de glucose dans le sang reste élevé, des médicaments oraux ou même des injections d’insuline sont souvent nécessaires pour contrôler ces niveaux et rétablir l’équilibre.

Comment le CBD aide-t-il à combattre le diabète ?

Beaucoup de chercheurs et de scientifiques s’intéressent de prêt au rôle du cannabidiol ou CBD, dans le traitements des symptômes de différentes maladies, et de maladies rares, comme la sclérose en plaques par exemple.

Le CBD en soit, n’est pas un médicament et ne saurait remplacer une prescription médicale. Il est considéré comme un complément alimentaire.

Le CBD reste un excellent complément alimentaire naturel qui aide dans la régulation du corps humain.

Nous allons voir que de nombreuses études, ont permis d’identifier des propriétés thérapeutiques au cannabidiol et semblerait être efficace dans la lutte contre les symptômes du diabète.

Recherche sur le CBD et le diabète

Le CBD grâce à ses propriétés anti-inflammatoire aide à combattre le diabète

Le groupe de chercheurs dirigé par le Dr Raphael Mechoulam, populairement connu comme le “grand-père des cannabinoïdes”, a découvert que l’inflammation chronique de différents tissus a une relation très marquée avec la résistance à l’insuline et donc l’apparition du diabète de type 2.

Le CBD a la capacité de promouvoir des effets anti-inflammatoires après s’être couplé/lié à ses récepteurs endocannabinoïdes présent dans notre corps humain.

Une étude américaine portant sur 4 657 participants a indiqué que la consommation de cannabis semble associée à une baisse de la glycémie et à une sensibilité accrue à l’insuline (deux facteurs indiquant un bon contrôle de la glycémie).

D’autres études sur des souris, ont permis d’identifier que le traitement par le CBD améliore de nombreux aspects du diabète et de ses complications. Dans les diabètes de type 1, le CBD pourrait réduire l’incidence et la progression de la maladie, diminuer la sensibilité à la douleur et à la température, réduire les dommages cardiaques, diminuer l’inflammation de la rétine et réduire également l’inflammation du pancréas en protégeant les îlots de Langerhans, dans lesquels l’insuline est produite.

Dans les analyses sur le diabète de type 2, le CBD améliore également la fonction vasculaire et, dans les cellules exposées à de fortes concentrations de glucose, le CBD réduit le stress oxydatif et la réponse inflammatoire.

Toutes ces données indiquent que les cannabinoïdes présents dans le cannabis (dont le CBD) peuvent être utiles dans le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

Quelles sont les propriétés du CBD mise en avant pour combattre le diabète ?

  • Le CBD est un anti-inflammatoire naturel, efficace.

Le CBD a des propriétés anti-inflammatoires qui semblent très efficaces. En 2015, une étude pratiquée sur des rats auxquels on a administré du CBD, a démontré une diminution de 30 % du niveau d’inflammation du pancréas.

  • Réduction du risque d’obésité

Pour les personnes atteintes de diabète de type 2, une des principales thérapie est la recherche de perte de poids. Cette perte de poids, se fait via la nutrition et l’activité physique principalement.

La difficulté majeure pour les patients et de réussir à maintenir le rythme sur le long terme, car le corps humain continue à sécréter autant de glucose.

Le CBD peut réduire le risque d’obésité et corriger les déséquilibres internes qui peuvent bloquer la perte de poids.

  • Le CBD est un cannabinoïde régulateur.

Le Diabetes Council de New York, a effectué des recherches sur l’usage du CBD sur les personnes souffrant de diabète de type 1.

Le conseil a constaté que le CBD peut réduire l’occurrence et retarder l’apparition du diabète. Il peut même réduire la quantité d’insuline nécessaire pour le traitement en supprimant la réponse auto-immune du diabète.

Conclusion

Nous découvrons des résultats cliniques très prometteurs pour les diabétiques. Le cannabidiol, semble continuer à révéler ces secrets et ses propriétés thérapeutiques sur le corps humain.

Pour aller plus loin, il faudra que les scientifiques puissent poursuivre les recherches sur des humains, et adapter les dosages de CBD en conséquence.

Nous avons vu que les résultats sur les animaux (souris) ont particulièrement bien fonctionné, mais ces derniers reposaient sur des dosages plutôt conséquents, étant donné la taille de l’animal.

Nous pouvons espérer des nouveautés dans les années à venir puisque de nombreux pays commencent à autoriser l’usage de cannabis médicinal dans certaines études cliniques avancées, comme c’est le cas de la France.

Des études ont aussi montré que le CBD apporte des résultats innovants lorsque entourer d’autres cannabinoïdes. Dans la lutte contre le diabète, le THCV semble particulièrement efficace dans la suppression de la réponse immunitaire issue du diabète lui-même.

Il y a encore du chemin à parcourir et nous sommes fiers de le partager avec vous.

Partager:

References
American journal of physiology. Heart and circulatory physiology vol. 293,1 (2007): H610-9. doi:10.1152/ajpheart.00236.2007, Cannabidiol attenuates high glucose-induced endothelial cell inflammatory response and barrier disruption. Rajesh, Mohanraj et al. lien cliquable, consulté le 29 décembre 2020.
Clinical hemorheology and microcirculation vol. 64,4 (2016): 655-662. doi:10.3233/CH-168021, Experimental cannabidiol treatment reduces early pancreatic inflammation in type 1 diabetes, Lehmann, Christian et al. lien cliquable, consulté le 29 décembre 2020.
Diabetes care vol. 39,10 (2016): 1777-86. doi:10.2337/dc16-0650, Efficacy and Safety of Cannabidiol and Tetrahydrocannabivarin on Glycemic and Lipid Parameters in Patients With Type 2 Diabetes: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Parallel Group Pilot Study, Jadoon, Khalid A et al. lien cliquable, consulté le 29 décembre 2020.
Neuropharmacology vol. 54,1 (2008): 244-9. doi:10.1016/j.neuropharm.2007.06.029, Cannabidiol arrests onset of autoimmune diabetes in NOD mice,  Weiss, Lola et al.lien cliquable, consulté le 29 décembre 2020.
The American journal of medicine vol. 126,7 (2013): 583-9. doi:10.1016/j.amjmed.2013.03.002, The impact of marijuana use on glucose, insulin, and insulin resistance among US adults, Penner, Elizabeth A et al, lien cliquable, consulté le 29 décembre 2020.